Pensée visuelle : 6 manières d’utiliser la couleur

C’est une question que l’on me pose souvent en formation à la facilitation graphique : “ Que penses-tu de mon choix de couleurs ? Où mettre les ombrages ? Je suis un peu perdue, peut-être que j’ai mis trop de couleurs ? Pas assez ? “

Vous pouvez appliquer la couleur sur différents éléments :

  • le texte
  • les pictos
  • l’arrière-plan
  • les formes
  • la “navigation” (c’est à dire les puces sur une architecture en chemin par exemple)

Il existe une quantité infinie de couleurs et de teintes, vous l’avez sans doute constaté si vous travaillez sur tablette. Alors laquelle choisir, comment les combiner ?

Le cercle chromatique comme point de départ

Le cercle chromatique est un classement des couleurs sous forme de diagramme. Il n’est pas réservé aux artistes, graphistes ou designers, il peut aussi vous être très utile pour communiquer avec le visuel.

Cercle chromatique
Le cercle chromatique selon Itten

Il existe plusieurs versions du cercle chromatique et cette théorie ne date pas d’hier. La première version a été conceptualisée par Isaac Newton en 1666, puis complétée par Michel-Eugène Chevreul quelques années plus tard, et par la version de Johannes Itten qui incluent les 3 catégories : couleurs primaires, secondaires et tertiaires

Comprendre le cercle chromatique et l’harmonie des couleurs vous servira à faire le bon choix et à vous créer des palettes de couleurs harmonieuses pour maîtriser la portée de vos visuels. Je ne recommande pas ici de l’utiliser systématiquement et je vous conseillerai d’ailleurs de choisir avant tout une palette de couleurs qui vous plaît. Néanmoins la connaissance du cercle chromatique et de la symbolique des couleurs vous facilitera grandement la tâche pour utiliser les couleurs surtout au début. Vous serez plus à l’aise pour les tester, les mélanger et les associer.

Le cercle chromatique et la signification des couleurs

Couleurs chaudes, couleurs froides, tons neutres… les couleurs créent une atmosphère générale et ont des effets psychosensoriels sur chacun d’entre nous.

En fonction de sa position sur le cercle chromatique, chaque couleur a une certaine température et correspond à une association mentale particulière. Ainsi, les teintes chaudes (rouge, orange) véhiculent un message énergisant et dynamique, tandis que les couleurs froides (vert, bleu) donnent une impression plus distante, sereine et mesurée.

À noter : vous le savez sans doute mais il est important de préciser que les couleurs sont interprétées différemment selon les sociétés et les époques. Il n’y a pas de symbolique universelle et celle-ci diffère en fonction des environnements culturels.

Cet aparté terminé, il reste qu’en étant capable de reconnaître la température d’une couleur donnée, on comprend facilement l’impact que pourrait avoir le choix de telle ou telle couleur pour nos travaux visuels.

Les couleurs véhiculent des émotions
Vice-versa, Pixar, 2015

6 manières de combiner les couleurs

TERMINOLOGIE

Avant de voir en détails des exemples de palettes, voici quelques définitions* utiles :

  • Teinte : couleur elle-même
  • Saturation : intensité
  • Valeur : niveau de luminosité allant du noir au blanc
  • Ombre : ajouter du noir à une couleur
  • Nuance : chacun des degrés par lesquels peut passer une couleur
  • Ton : degré d’intensité d’une couleur caractérisé par sa saturation et sa luminosité

Bon à savoir : on parle de ton neutre pour qualifier les teintes de beige, blanc, noir et gris

* Source : Larousse

1. La palette minimaliste zéro risque

Je ne fais pas durer le suspens, c’est ma palette favorite.

Si vous débutez (et même ensuite), je recommande toujours de faire simple. Optez pour une couleur, si possible en lien avec le sujet que vous dessinez, choisissez du noir pour le texte et éventuellement du gris pour les ombrages.

Palette minimaliste
Le noir + 1 couleur + le gris

Avec cette combinaison, il n’y pas de risque de faux pas ni d’excès de couleurs créant de la confusion. Vous me direz alors à quoi bon tout ce blabla sur le cercle chromatique lu plus haut ? C’est maintenant qu’il va nous être utile.

2. La palette des couleurs complémentaires, bi-goût

Choisissez 2 couleurs complémentaires, celles qui sont diamétralement opposées sur le cercle chromatique. Une couleur chaude aura donc pour complémentaire une couleur froide, et vice versa.

Exemple de couleurs complémentaires
Couleurs complémentaires, opposées sur le cercle chromatique

C’est LA combinaison de couleurs à privilégier pour un effet contraste saisissant et énergique. Lorsqu’elles sont associées, les couleurs complémentaires, placées à l’opposé les unes des autres dans le cercle, servent à souligner un détail, elles servent à la mise en valeur. La couleur orange est par exemple complémentaire du bleu, ou encore le violet du jaune.

3. La palette monochrome, totale harmonie

Observez le cercle, choisissez 3 nuances, tons et teintes d’une seule couleur (autrement dit un dégradé).

Exemple de palette monochrome
Monochrome, 3 nuances de bleu

Cette combinaison simple de couleurs permet d’avoir un rendu subtile et harmonieux. 

4. La palette analogue, à manier avec parcimonie

Choisissez 3 couleurs qui se trouvent côte à côte sur la roue chromatique. 

Exemple de palette analogue
Analogue, 3 couleurs côte à côte sur la roue chromatique

Cette combinaison de couleurs fonctionne bien mais elle peut devenir “brouillon”. Pour garder un équilibre, il est moins risqué de choisir une couleur dominante et d’utiliser les autres avec parcimonie pour mettre en valeur des thématiques secondaires bien identifiées de votre planche.

5. La palette triadique, l’audace tout en retenue

Choisissez 3 couleurs espacées de manière égale sur le cercle chromatique. Cela donne un schéma de couleurs très contrastées mais pas aussi tranchées que la palette n°2 et ses couleurs complémentaires.

Cette combinaison crée des palettes de couleurs “vibrantes” qui créent leur petit effet.

Exemple de palette triadique
Triade, 3 couleurs espacées de manière égale sur la roue chromatique

6 . La palette tétradique pour les équilibristes

C’est le même principe que la palette précédente mais avec 4 couleurs espacées de manière égale sur le cercle. 

Ça se complique vous me direz ? Oui c’est probable, plus vous avez de couleurs dans votre palette, plus il est difficile de les équilibrer. Là aussi il vaut mieux avoir une couleur dominante et utiliser les 3 autres par touche ici et là mais toujours en cohérence (tous les sous-titres de la même couleur).

Exemple de palette tétradique
Tétrade, 4 couleurs espacées de manière égale sur la roue chromatique
Avant après l'ajout d'une 4ème couleur
Faites des tests, amusez-vous !

Outils et ressources pour bien choisir vos couleurs

  • Coolors : un formidable outil en ligne gratuit pour générer vos palettes
  • Adobe color :  un outil en ligne complet et gratuit. Il propose une roue chromatique permettant de voir comment les couleurs s’accordent entre elles de plusieurs façons. (analogique, monochromatique, complémentaire etc.). Depuis peu, il permet aussi de tester son contraste et de voir s’il respecte les normes d’accessibilité. Si vous avez trouvé une combinaison de couleurs qui vous semble efficace, il est facile de l’enregistrer
  • La Color Wheel de Canva, sur le même principe que celle d’Adobe mais peut-être plus intuitive
  • Color meanings de Canva (en anglais) : pour en apprendre davantage sur l’histoire fascinante des couleurs
  • Le Colouring Inspiration Guide de Sacha Chua

 L’exploration des palettes de couleurs est particulièrement intéressante pour notre pratique de la facilitation graphique : les contrastes attirent l’œil et les couleurs sont porteuses de sens. Les règles sont faites pour être transgressées et je suis tenté de vous dire de ne pas hésiter à mixer des couleurs inattendues. Gardez cependant à l’esprit que trop de couleurs peut nuire à la lisibilité de votre planche et veillez bien à conserver une cohérence en utilisant la même couleur pour les mêmes types d’éléments. À force de les manipuler, vous serez de plus en plus à l’aise !

Panier
Retour haut de page