Gérer et enseigner autrement : la facilitation graphique selon Mariette

Dans son quotidien professionnel, Mariette Biassou endosse de multiples casquettes : “un peu assistante sociale, un peu psychologue, parfois concierge, souvent médiatrice“, et surtout, une organisatrice hors pair. “Je passe beaucoup de temps en réunion“, dit-elle, reflétant la diversité et les défis de son rôle de cheffe d’établissement scolaire. C’est dans ce contexte riche et exigeant que Mariette a découvert la facilitation graphique, un outil qui l’aide dans sa manière de communiquer et de gérer son établissement.

Comment Mariette utilise la facilitation graphique

Mariette s’est inscrite à notre formation en ligne à la facilitation graphique, non seulement pour enrichir ses compétences mais aussi pour transformer l’approche pédagogique au sein de son établissement. “J’ai encore un peu d’enseignement, et je travaille des compétences transversales. En décembre, par exemple, je vais travailler avec des élèves de terminale et des étudiants en première année sur la fixation de leurs objectifs 2024“, explique-t-elle. Elle utilise la facilitation graphique pour formaliser des éléments de réunions, synthétiser des comptes rendus complexes, et transmettre des informations clés à sa communauté éducative.

Quel impact ?

La facilitation graphique a permis à Mariette de modéliser et de transmettre des informations essentielles de manière visuelle et synthétique. “Lorsque je reçois des comptes rendus de quatre ou cinq pages, je peux en extraire cinq ou six éléments essentiels grâce à la facilitation graphique“, dit-elle. Ce processus ne simplifie pas seulement son travail, mais rend également l’information plus accessible à ses collègues et élèves.

Ce que la formation a changé

Après sa formation, Mariette se sent “plutôt confiante” et a déjà intégré cette pratique dans son quotidien professionnel. Elle explique s’être sentie guidée pendant cinq semaines de formation dans la pratique de la facilitation graphique. Elle s’impose maintenant une discipline régulière pour continuer à progresser. “Chaque jour, j’essaie de pratiquer, soit en réunion soit sur des temps de réflexion“, confie-t-elle.

Comment envisage-t-elle la suite ?

Mariette envisage d’intégrer la facilitation graphique non seulement dans ses réunions et formations mais aussi comme un outil de diffusion synthétique de l’information. Cette approche promet de transformer la manière dont les informations sont partagées et assimilées dans le monde de l’éducation. Elle souligne : “Quel que soit le métier, quand on doit communiquer ou échanger avec d’autres, cela peut être très aidant.”

L’histoire de Mariette avec la facilitation graphique illustre bien comment un outil apparemment simple peut apporter des changements significatifs dans le quotidien d’un chef d’établissement. En dépassant le cadre traditionnel de la communication verbale et écrite, elle a réussi à instaurer une approche plus visuelle et synthétique pour la gestion de l’information. Ce n’est pas seulement une question d’efficacité, mais aussi d’accessibilité et de clarté pour ses collègues et élèves.

Dans un secteur où la communication claire et concise est primordiale, la facilitation graphique, telle que pratiquée et prônée par Mariette, offre un exemple concret de la manière dont les chefs d’établissement et les éducateurs peuvent améliorer leur interaction quotidienne avec les élèves, les enseignants et le personnel. Elle démontre que les pratiques simples, adaptées avec passion et créativité et lorsqu’elles sont bien intégrées, peuvent avoir un impact positif sur l’environnement éducatif.

Vous souhaitez vous former et apprendre à communiquer visuellement ?

Rejoignez l’une de nos sessions en ligne ou en présentiel !

🚀4 mars 2024

Ou dès maintenant
avec la formule SOLO

🗼Paris | 18 et 19 mars 2024
🦁 Lyon | 12 et 13 février 2024

Panier
Retour en haut