Retour sur MiXiT 2022, une conférence singulière et engagée

Si vous ne connaissez pas MiXiT

MiXiT est une conférence lyonnaise réunissant chaque année 600 personnes autour de la technologie, l’innovation, l’organisation des projets et des équipes ou encore le design. Le nom “MiXiT” fait référence à la mixité des publics, des orateurs et des sujets traités.

Des conférences en marge de l’informatique sont aussi proposées dans la catégorie “alien”. Les thématiques sont riches et variées, en voici quelques exemples : le retour d’expérience d’un architecte en bâtiment, l’orchestre un modèle de gestion de groupe ? Revenu universel 25 min pour tout comprendre, De développeur à recruteur la reconversion improbable, Travailler moins pour gagner moins, Being a girl who codes in Romania…

Cette année MiXiT a fêté sa 10ème édition en présentiel, après une édition 2021 en ligne. Elle avait lieu à la Manufacture des Tabacs dans le campus de l’Université de Lyon 3.

“Ma vie est un ticket”, ma conférence n’a pas pris une ride

J’ai eu le plaisir d’être invité pour partager ma conférence “Ma vie est un ticket” que j’avais déjà donnée en 2019 à Agile Grenoble et qui (malheureusement) est toujours d’actualité.

Lors d’une prestation de coaching, j’ai entendu cette phrase qui m’a interpellée “ma vie est un ticket”. Cette conférence est la réponse que j’aurais aimée faire à l’époque. Cette personne évoluait dans un système de ticketing et avait du mal à entrevoir comment elle pouvait s’en extraire pour travailler plus sereinement. Elle faisait de son mieux mais elle était prise dans ce tourbillon de traitement de demandes. J’aborde différents points dans cette conférence : est-on agile dans un système de ticketing ? Ces outils sont-ils une forme optimale de travail ?

Aujourd’hui, ce type d’outils n’a pas de dimension humaine. On ne se rend pas compte de la masse qu’on a à traiter. Dans un environnement agile, la question prioritaire devrait être : comment interagir, comment prioriser, comment prendre des décisions complexes ensemble ? Avec les tickets, on reste chacun dans notre colonne et bien souvent la collaboration existe peu puisque le ticket devient le vecteur de l’information. L’enjeu est de créer des espaces d’intelligence collective facilités pour dialoguer autour des questions que ces outils de ticketing soulèvent.

Les conférences que j’ai aimées

J’ai aussi assisté à plusieurs conférences toutes aussi passionnantes les unes que les autres.

Voici celles qui m’ont marqué :

    1. Comment construire le système d’alerte que la France mérite ? de Gaël Musquet. “Comment une bonne technologie peut-elle sauver des vies en cas d’urgence ?” Avec un synthèse visuelle réalisée par Sylvain Desvé à découvrir ici  
    2. Violence herméneutique – comment éviter le malaise ? Apprendre à nous défendre des mécanismes qui nous empêchent de faire sens. Des mécanismes qui nous forcent à rester dans une situation de gêne de l’incompréhension. Qui nous font même douter de notre vécu.”
    3. Design manipulatif : oui mais non. “Je crois confirmer un bénéfice gratuit, me voilà abonnée à un service payant ». Entre camoufler un bouton pour faire croire à autre chose, et mettre un titre un peu trompeur, manipuler un utilisateur par le design est relativement facile, et… oui, mais non. On va voir ça ensemble, via l’éthique”
    4. Les 10 commandements de la programmation sans ego d’Olivier Thelu. “Peu importe votre architecture, peu importe vos choix de langage, le succès de vos équipes dépend des relations établies entre les individus. Je vous propose de parler de l’élément qui rend et rendra tous les projets compliqués : l’humain.”

Pourquoi MiXiT est unique

MiXiT se démarque clairement des autres conférences françaises. Elle est singulière parce qu’elle met l’éthique au cœur de son engagement. C’est une conférence engagée et inclusive avec une équipe de bénévoles sans cesse à la recherche d’améliorations. Notons que depuis sa création, l’accessibilité est aussi celle du prix : le tarif est à 50 euros, là où le plus souvent les places pour ce type d’événement vont de 200 euros à 500 euros. Aujourd’hui, les places sont généralement prises d’assaut alors depuis quelques années un système de tombola est proposé pour que tout le monde ait sa chance. Les gens ont plusieurs jours pour se pré-inscrire avant le tirage au sort.

La diversité des orateurs

L’objectif de MiXiT est de réunir sur scène des gens différents, des orateurs étrangers et un peu plus de femmes en les invitant sur scène.

Une attention particulière est portée aux oratrices et orateurs. Les personnes sont prises en charge et sont accueillies sur le lieu de leur arrivée. Cela s’est maintenant étendu à une visite de la ville. Ca a l’air de rien mais cette impression d’être “cocooné” participe grandement à l’esprit accueillant de MiXiT.

Du local, bio et recyclable

Depuis plusieurs années, le repas est assuré par la Communauté du goût. C’est un acteur local travaillant autant que possible avec des produits locaux et bio. Les contenants de ses plats sont recyclables ou biodégradables.

Des ateliers pour les enfants

MiXiT peut aussi se vivre en famille puisque plusieurs ateliers de sensibilisation à la programmation via des jeux sont organisés avec MixTeen.

L’inclusion

L’objectif de l’équipe organisatrice est de faire de MiXiT la conférence la plus accessible possible.

Comme à Paris Web, on trouve un système de retranscription pour les personnes malentendantes. L’équipe fait appel à SystemRISP, un service de vélotypie qui, depuis leurs locaux de Caen, transcrivent les conférences de la grande salle plénière. Scribovox, le service de Maxime Rinna, se charge de retranscrire les ateliers.

L’accès des conférences aux personnes en situation de handicap est facilité autant que possible (tout handicap confondu). À ce sujet je vous conseille ce thread “récap accessibilité” qu’une participante a posté sur Twitter. Il y a souvent un petit laïus en début de conférence pour avoir des retours sur de possibles améliorations sur cette question.

Il y a un espace pour les jeunes mamans avec une salle d’allaitement.

Enfin, voici mon coup de cœur de cette édition : la mixette. C’est une monnaie locale créée pour tisser du lien entre sponsors et participants en alimentant en dons 3 associations :

  • La Maison Solidaire : cette association ligérienne propose d’accueillir chez soi des personnes en difficulté (personnes sans ressource et sans droit au travail, réfugiés politiques…)
  • Weeefund : cette association lyonnaise a pour ambition de réduire le gaspillage électronique et lutter contre l’exclusion numérique en collectant et redistribuant du matériel informatique aux personnes qui n’y ont pas accès
  • Chez Daddy : elle a fait de l’isolement des personnes âgées son combat. Les familles de proximité, les cafés intergénérationnels et le soutien ponctuel à domicile sont autant d’actions mises en place pour lutter contre ce phénomène de société”

Toutes ces attentions contribuent à donner un esprit unique à cette conférence qui occupe une place importante pour moi. Les années passent et les valeurs portées par l’événement perdurent et se renforcent. J’ai eu la chance de faire partie de l’équipe fondatrice de MiXiT en 2011 et après une pause de plusieurs années où je n’arrivais plus à concilier vie de famille et engagement associatif, j’aurai plaisir à rejoindre les bénévoles pour la prochaine édition !

Aller plus loin

Panier
Retour haut de page