Comment constituer sa bibliothèque graphique ?

Vous êtes prêt(e) à vous lancer dans la facilitation graphique. Cela ne fait aucun doute, pour vous, communiquer visuellement sera bénéfique et vous aidera à mémoriser, synthétiser, présenter vos idées. Il est possible que votre petite voix vous glisse que votre niveau de dessin est insuffisant mais après tout, vous avez lu qu’il n’est pas nécessaire de savoir dessiner alors autant se décomplexer et tenter l’aventure (et vous avez bien raison !). Bref vous avez compris l’intérêt de cette discipline dans un monde complexe et saturé d’informations. Vous êtes face à votre feuille de papier, crayon en main*… dans les starting-blocks ! Très bien et maintenant comment s’y prendre ?

Une fois que vous avez compris ce qu’est la facilitation graphique, pourquoi et comment l’utiliser, la première étape pour passer à l’action est de constituer votre bibliothèque visuelle.

* Notez que si vous avez un doute sur le matériel, l’article sur le Kit du facilitateur graphique est là pour vous aider.

1. Se lancer avec des pictos et symboles de base

Commencez par vous constituer un stock de pictos simples liés à votre domaine de prédilection et dont le sens sera facilement compris par le plus grand nombre.

Faites simple : commencez par dessiner avec des formes de base (cercle, carré, triangle, rectangle). Entraînez-vous en observant des formes et des objets courants à réaliser en quelques traits. De cette manière, vous construisez un vocabulaire en images que vous dessinerez rapidement à force de pratique.

Construire sa bibliothèque graphique
Au début, le trait est hésitant 🙂

Amusez-vous en variant l’épaisseur du trait, les tailles, utilisez un feutre gris pour les ombrages, égayez le tout en ajoutant de la couleur.

Bibliothèque graphique : avec ombrage et couleur
Amusez-vous à varier les styles d'ombrages et de couleurs et retenez le style qui vous plait

2. Observer le monde sous un autre angle

Regardez autour de vous

La rue, une source infinie d’inspirations pour votre bibliothèque graphique.

Le monde qui nous entoure est une mine d’or en termes d’éléments visuels faciles à reproduire. Dans la rue, les abris-bus, les magazines, les publicités… Observez attentivement, vous serez surpris par le nombre d’idées à piocher .

Copier d'autres travaux

Vous trouverez sur Internet une multitude de sketchnotes et autres scribing à décortiquer. Copiez-les ! Un titre ou une typographie vous inspirent ? Essayez de les reproduire. Tout cela non pas dans le but de vous accaparer les œuvres des autres mais pour “muscler” votre coup de crayon et surtout trouver votre propre style.

Bien entendu ce conseil s’applique à votre pratique personnelle. Si vous avez copié un auteur et que vous diffusez son œuvre : indiquez impérativement le nom de l’auteur sinon cela s’appelle du plagiat et c’est interdit.

En bref, expérimentez, testez : la pratique est votre amie. Gardez toujours un petit cahier sur vous.

Où trouver l'inspiration sur Internet ?

Allez sur Pinterest, Instagram ou tout simplement Google images. Tapez “Sketchnote” et recopiez une partie ou toute une réalisation qui vous plait. Il existe aussi de nombreux sites proposant des bibliothèques de pictogrammes, en voici quelques-uns.

PICTO DICO

Lancé début 2020 en version bêta par SuperTilt, le projet Picto Dico rassemble des pictogrammes simples sur des thématiques variées. Ces pictos sont destinés à être une source d’inspirations pour les amateurs de facilitation graphique débutants ou confirmés. L’objectif est de de pouvoir les reproduire rapidement (entre 5 à 20 secondes maximum).

La particularité du projet réside dans le fait que les pictos sont issus de PictoChallenges. Chaque picto est donc dessiné par un(e) participant(e) dont le niveau peut être débutant ou confirmé. C’est ce qui en fait la richesse : des points de vue variés et des possibilités infinies de se représenter un concept, une émotion, un objet …


THE NOUN PROJECT

Le site thenounproject est particulièrement intéressant. Son slogan “icons and photo for everything” parle de lui-même. Vous trouverez un nombre infini de pictos, du plus travaillé au plus épuré. Le site est régulièrement mis à jour et les thématiques proposées sont nombreuses.

thenounproject
https://thenounproject.com une source d'inspiration infinie !

3. Pratiquer pour enrichir sa bibliothèque visuelle

Consultez régulièrement votre bibliothèque visuelle et essayez de la développer. Cela vous permettra de passer au niveau supérieur pour capturer des idées plus complexes ou des idées plus spécifiques à votre domaine professionnel. Combinez les pictos que vous maîtrisez bien pour créer des métaphores visuelles.

Si vous recherchez la motivation pour pratiquer dans une ambiance bon enfant, rejoignez les PictoChallenges de Picto Dico. Pendant 30 minutes nous pratiquons tous ensemble sur Zoom. Rendez-vous gratuit et ouvert à tous les niveaux. Voir les prochaines dates ici.

PictoChallenge
Planche réalisée lors d'un PictoChallenge

Pour finir, voici des exemples de thèmes à synthétiser visuellement pour vous entraîner et vous inciter à rechercher de nouvelles idées de pictos :

  1. Raconter votre journée, votre dernier week-end
  2. Vos loisirs, votre passion
  3. Un podcast
  4. Une émission tv
  5. Un livre
  6. Vos envies du moment

Où stocker ses pictos ?

Si vous êtes plutôt format papier, l’astuce de Mike Rohde, c’est d’utiliser les dernières pages de son cahier comme une bibliothèque d’icônes. 

A noter : son manuel “Initiation au sketchnote (Eyrolles) est la référence sur le sujet.

Si vous préférez le numérique, vous pouvez par exemple rassembler vos visuels sur un tableau Pinterest, pratique pour les classer par thématiques. Il est possible de les mettre en privé si vous ne voulez pas les rendre accessibles.

En ce qui me concerne, je stocke tous mes pictos numériques dans ProCreate.

Il me reste à vous souhaiter de vous amuser et de prendre du plaisir dans la pratique de la facilitation graphique ! Si vous voulez vous former, jetez un œil au programme de la formation en ligne de 5 semaines. J’aurais le plaisir d’accueillir les participants de la 13ème promo à partir du 11 janvier.  Il est encore temps de nous rejoindre 🙂

Panier
Retour haut de page