Apprendre à sketchnoter : “dessiner est à la portée de tous”

Promo 18 formation FG
Echanges studieux avec une partie de la promo 18

Alors que les élèves de la promo 18 de la formation en ligne à la facilitation graphique sont en plein apprentissage, j’aimerais prendre du recul sur ces quelques années passées à transmettre ma passion pour la pensée visuelle avec ce format si particulier du distanciel.

Cela fait un peu plus de 3 ans que j’anime cette formation à raison de 2 sessions par an au début puis à un rythme bien plus soutenu de 5 sessions par an ces derniers temps. Ce sont pour moi des moments d’une grande richesse me permettant de côtoyer des participant(e)s de tous âges et de tous horizons.

Pourquoi s'intéressent-ils à la pensée visuelle ?

Les motivations sont variées mais ces personnes se rejoignent sur un objectif : elles ont envie d’apporter de la créativité dans leur travail, souvent aussi dans leur vie personnelle, notamment pour faire passer des message auprès de leurs enfants. En bref, le besoin s’est fait ressentir de retranscrire visuellement l’information, souvent dense et complexe, pour la rendre plus attractive.

Objectifs facilitation graphique
Les objectifs de Frédérique, participante de la formation à la facilitation graphique


La formation à la facilitation graphique en quelques chiffres

  • 515 personnes formées et autant de crayons usés
  • 476 membres sur le groupe Facebook, 2 fois plus de messages publiés et un certain nombre de photos postées à l’envers :p
  • Près de 80 binômes constitués et plusieurs alchimies opérées
  • Presque une centaine de lives et quasiment autant de pictochallenges. D’ailleurs les pictochallenges reprennent début 2022, inscrivez-vous pour recevoir la date
  • 18 petites têtes blondes qui ont fait irruption à un moment donné pendant un live (y compris le mien !) Ce chiffre est faux :p  Bien entendu, je n’ai pas compté mais comme le live est à 20h30, au moment du coucher des enfants, je suis sûr d’en avoir aperçu au moins un par session. Cela contribue à créer une ambiance détendu et sans prise de tête. Après tout, je débarque tous les lundis soirs chez vous ! On est presque en famille.
  • Des centaines d’objets préférés dessinés. La tasse remporte un franc succès suivi de près par le téléphone et le livre
Le live de la formation en ligne à la facilitation graphique
Dans les starting-blocks pour le live du lundi soir

Top 3 des questions les plus posées

  • Sans doute la question la plus posée et c’est légitime, par où commencer ? “Comment organiser les informations sur ma page ?” Cette thématique essentielle a fait l’objet d’un article Comment disposer les informations sur sa page ?
  • “Comment avoir des idées de visuels ?” À ce sujet, en plus des pictochallenges, je vous recommande les articles Comment constituer sa bibliothèque graphique ? et les 6 pictos essentiels à avoir dans sa bibliothèque lorsqu’on débute. 
  • “À quoi servent les planches une fois qu’elles sont produites lors d’un scribing ?” Nous abordons aussi cette question en formation et pendant la session certain(e)s sautent le pas du scribing en réunion. Fierté assurée de voir ses collègues enthousiastes à l’idée d’avoir une synthèse visuelle des échanges.

La crainte n°1 : je ne sais pas (bien) dessiner

Des pictos facilement compréhensibles avec les formes de base

“Je ne sais pas dessiner” 

C’est bien cette crainte qui domine largement parmi les participants.

Elle est rapidement atténuée voire maitrisée lorsqu’on réalise 2 choses essentielles :
1. Il est possible de réaliser la plupart des pictos et de se faire comprendre avec des formes de base toutes simples
2. Je ne le dirai jamais assez : la pensée visuelle n’est pas de l’art au sens de créer du beau mais l’art de se faire comprendre et de transmettre des idées et du sens.

Je constate aussi que la majorité a l’impression de passer plus de temps qu’elle ne l’imaginait pour réaliser les exercices. C’est souvent associé à la pression et à une difficulté à lâcher prise. Les personnes veulent bien faire et exigent un résultat impeccable ou esthétiquement satisfaisant. Elles ne s’accordent pas toujours le droit à l’erreur ou pas le droit aux ratures. Elles ont besoin de sécurité et de pouvoir gommer, c’est pourquoi bon nombre de participants font le choix de la pratique sur tablette.

Leur ressenti après la formation

Les participant(e)s sont le mieux placés pour vous parler de leur expérience d’apprentissage. C’est pourquoi je recueille régulièrement leur témoignage. Il y a d’ailleurs une belle collection de vidéos témoignages à découvrir par ici.

Alors, est ce que j’aurais le plaisir de vous accueillir lors de la prochaine promo ?

Panier
Retour haut de page